Association des Centres Educatifs
& de Sauvegarde des Mineurs et Jeunes Majeurs
L’association sous sa forme actuelle a été créée par la fusion en 1981 de deux associations : celle des centres éducatifs des mineurs du Loir et Cher et de l’association départementale de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence.

Elle devient donc l’association des centres éducatifs et de la sauvegarde des mineurs de Loir et Cher.

 

Mais son origine remonte au 3 février 1932 avec la création de la « Société de défense et de patronage des enfants mineurs de 18ans du Loir et Cher. »

Ce patronage ouvert, habilité, va fonctionner comme intermédiaire de placements jusqu’à la fin des années 50.

Vont suivre la création d’un foyer d’accueil et de semi-liberté en 1960 et avec la nouvelle dénomination des « Centres éducatifs des mineurs de Loir et Cher.

Ce foyer va être installé à Chailles en 1967 tandis que dès octobre 1962 un placement familial est habilité.

Un service d’Action Educative en Milieu Ouvert l’est également en juin 1972.

1978 voit la reprise des deux établissements de la congrégation « Notre dame de charité du refuge » : un internat de filles rue de la paix et un foyer rue Franciade ; et un nouveau changement de nom : « association des centres éducatifs des mineurs de Loir et Cher. »

Dans les années 90 les services sont réorganisés avec le milieu ouvert d’une part dans les locaux loués au conseil départemental (Le Centre Educatif Social et Spécialisé) et d’autre part les directions des hébergements et des foyers Loyre et Bougainville, celui de Chailles étant fermé et transféré sur Blois (Les Centres Educatifs pour Adolescents en Placement Spécialisés.)

La classe interne du foyer Bougainville devient une structure à part entière sous forme de l’atelier scolaire et technique pour les jeunes en rupture scolaire et professionnelle.

Le foyer va être transformé en service d’accueil d’urgence ; le service d’aide à l’autonomie regroupe au sein d’une structure les jeunes en cours d’insertion et vivant de façon indépendante dans des studios spécialement loués.

L’ACESM va poursuivre son développement avec : la mise en place de la prévention spécialisée en 1995 sur Blois, puis Romorantin et Vendôme en 1997.

D’un service de médiation familiale au sein du CESS puis d’un service « espace rencontre parents enfants. (2007-2008)

L’histoire récente est tout aussi mouvementée entre fermetures : service social enquêtes Juges aux Affaires Familiales , Prévention spécialisée de Romorantin, foyer de Loyre , et ouvertures : Service d’Accueil aux Mineurs Isolés Etrangers, Action Educative Renforcée et Action Educative à Domicile Renforcée.

Ouverture et fermeture d’un lieu de vie à Savigny sur Braye et ouverture d’un autre lieu de vie à ST Lubin en Vergonnois.

Sans oublier le passage du placement familial en placement familial spécialisé.

Cette histoire n’est sans doute pas terminée. Elle démontre la volonté et la capacité de l’association de s’adapter et d’être acteur des besoins et des réflexions dans le domaine de l’enfance .